Tales of the Lost Pattern

L'assault de Rose Quarry
"They never saw us coming... nature's swift and smoothering embrace killed every single one of those damn terrorists!"

[Du début de la quest jusqu’à l’assault sur Rose Quarry)]

Après une rencontre très mouvementée à l’auberge [décrit dans la dernière séance], nous prîmes tout d’abord quelques minutes pour panser nos blessures, puis regardâmes ce qui se trouvait dans le sac qu’Elaydren nous avait brusquement laissé à l’intérieur. À notre grande surprise, au moment de l’entrouvrir, Claire s’aperçu que le sac, en plus d’être “sans-fond”, lui dévoilerait exactement à ce qu’elle pensait. D’ailleurs, je me demande bien que ce passerait-il si nous venions à le remplir, si cela est seulement possible…

Parmi les objets retrouvés dans le sac magique, il y avait un certificat de crédit nous permettant d’utiliser un des trois types de transport gratuitement pour la destination de notre choix. Contraint par le temps alloué pour effectuer notre deuxième mission, nous décidâmes d’utiliser notre certificat et de prendre le bateau en tant que passagers vers la ville d’Arthuun dans le Darguun. Le voyage avec cette poignée de marins s’annonçait long et ennuyant.

Après une demi éternité à bord de ce bateau, nous fîmes finalement escale dans une petite ville côtière de Zilargo je crois. C’est d’ailleurs à cet endroit que je fis l’acquisition d’un lute de grande qualité – cela servirait à égailler nos futurs multiples voyages silencieux.

La nuit suivante, tandis que les humains en profitaient pour reprendre leurs forces, nous fûmes embusqués par d’horribles êtres revenu de l’au-delà, tourmentés et avides de répandre la mort sur leur passage, des squelettes! Sorti de nul part, nous les pourfendîmes jusqu’au dernier sans aucun regret. Il faut avouer qu’ils firent une très piètre résistance pour des morts-vivants…

Aussitôt arrivé à Arthuun, nous… ils, le reste du groupe, rencontrèrent l’humain, le contact que nous étions supposé croiser, à l’auberge du coin. Tandis qu’ils discutaient de la pluie et du beau temps, l’aubergiste m’appris qu’un groupe organisé nous avait précédé et était parti en direction du Rose Quarry quelques jours plus tôt. Est-ce finalement possible qu’un autre groupe soit sur nos traces pour retrouver eux aussi les mystérieuses tablettes? Qui d’autre pourrait bien vouloir ses tablettes? Et pour quelles raisons? Les questions ne cessaient de se bousculer dans ma tête.

(à suivre… parce que tabarnak j’ai perdu la fin à cause qu’Obsidian à planté!/%(*()?/)

Faewe Solanis d’Thurani

View
Expédition au centre de Sharn
Nothing is ever lost for ever...

[À Écrire… début jusqu’à la fin de l’expédition sous la tour Dorasharn]

View
Une nuit mouvementée
Turn the right corner in Sharn, and you can find anything... Even a corpse...

Description de la nuit du 12 de Eyre de l’an 998YK d’après Paladium Saladinay.

Après un court 5@7 dans lesquels mes amies se sont encore débauchées dans le but d’oublier les petits crimes communs toujours présents dans une ville comme Sharn, ma cousine, notre amie sur le même chiffre de guarde et une amie forgeron sommes rentrées à la barraque par mon insistance.

Il pleuvait des cordes et la nuit venait de tombée. Sur un pont séparant deux tours dont les noms m’échappent pour l’instant, nous avons apperçu une forme encapuchonnée par le dessus le corps d’un homme. Comprenant la gravité de la situation, nous nous sommes lançé vers le suspect, mais celui-ci s’est jeté l’autre côté du pont, laissant un corps sanglant derrière lui. Un scribe ou un professeur gisait sur le sol dans une marre de sang. Celui-ci tenait fermement dans les mains un petit sac de cuir.

Avant même que nous puissions appeler du renfort, la figure encapuchonnée sorta de sous le pont pour nous attaquer. Il s’aggissait d’un Warforged avec une hache de combat dans les mains. Celui-ci semblait instable. Au même moment, une autre personne, un homme portant une grande quantité de fourrures chargea le Warforged, dans le but de nous protéger. Après une courte escarmourche, le Warforged était vaincu; une étrange boule métallique s’échappa de sa poitrine pour se sauver dans la nuit. Le courageux druide et son compagnon aigle étaient accompagnés d’un elf mystérieux dont un masque d’os couvrait ses traits pâles et ématiés.

Après avoir rapidement regarder les possessions de la victime (dans le but de connaître son identité), le tumulte de notre combat contre le Warforged enragé avait attiré l’attention de la Guarde. Le Sgt. Dolom et 2 autres collègues nous demandèrent des explications et nous ont laissé partir après avoir fermement demandé à nos deux nouveaux compagnons d’aller se chercher des papiers. Nous n’avons pas cru bon de parler au sergeant de l’étrange journal retrouvé dans les mains de “Donal Geldam” (d’après ses papiers) membre de la maison Cannith. Immédiatement après cette rencontre, un homme mystérieux nous à demander d’aller à al taverne “The Broken Anvil” si nous voulions avoir des informations sur la mort de Donal Geldem.

Une femme richement habillée nous attendais à une table. Celle-ci portait le sceau de la maison Cannith et nous expliqua qu’elle se nommait Elaydren d’Cannith et qu’elle était une agente de la maison Cannith Ouest. Dans ce cas là, que faisait-elle dont à Sharn ?. Elle nous a expliquer que Donal et elle cherchait un ancien héritage de la maison Cannith, sous Sharn. La position de la forge oubliée dans laquelle cet héritage était disponible dans le journal que celui-ci avait en sa possession. Après lui avoir fourni le dit journal, elle nous demanda notre aide: Retrouver l’objet (un “schéma”, une partie d’un patron de création) dans les sous-terrains de la tour Dorasharn pour elle en échange d’une récompense.

C’est ainsi que commença ma carrière d’aventurière.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.